Éveil à la lecture en été : contribuer au développement global de l’enfant et consolider ses acquis

Publié par le 21 juin 2021

Valerie Kempa
Valérie Kempa
Bibliothécaire
Ergothérapeute en pédiatrie
Fondatrice d’une maison d’édition
Crédit photo: Mathieu Corbeil

Isabelle Lamontagne
Isabelle Lamontagne
Comédienne
Animatrice en médiation de la lecture, programme Contact, le plaisir des livres des Bibliothèques de Montréal
Crédit photo: Julie Rivard


Séverine Le Gall
Animatrice en médiation de la lecture, programme Contact, le plaisir des livres des Bibliothèques de Montréal

En raison des vacances notamment, la période estivale peut causer un relâchement, voire un abandon de la pratique régulière de la lecture. Et cela peut produire une certaine perte des acquis, même chez les 0-5 ans. Si le choix du livre, des activités d’animation et du lieu peut changer en fonction du contexte ou de la saison, l’objectif demeure toujours le même : vivre un moment de plaisir avec les mots !  

Mais pourquoi éveiller l’enfant à la lecture dès son plus jeune âge ?

L’éveil à la lecture chez les jeunes enfants, même les bébés, contribue au développement d’une multitude d’habiletés. En plus de favoriser l’acquisition du langage et d’améliorer le sens de l’observation, l’éveil à la lecture permet de parfaire la capacité d’écoute et de concentration de l’enfant. Mais ce n’est pas tout ! 

Lire des livres à un jeune enfant aide à :

  • stimuler son imagination, sa créativité et sa mémoire;
  • diminuer son stress (sensation de réconfort ou d’apaisement);
  • développer son empathie;
  • etc.

« La lecture rend sociable », affirme Isabelle Lamontagne, comédienne et animatrice en médiation de la lecture, programme Contact, le plaisir des livres des Bibliothèques de Montréal. « Par exemple, elle permet à l’enfant de mieux comprendre les sentiments des autres, de distinguer les différentes émotions et de prédire les réactions de ses pairs. Il apprend, entre autres choses, que certains gestes peuvent blesser. » 

Comment éveiller l’enfant à la lecture, même l’été ?

« Il n’y a pas de recette magique. La meilleure façon de raconter un livre, c’est la vôtre. Vous n’avez pas à vous mettre la pression », poursuit madame Lamontagne.

Séverine Le Gall, aussi animatrice en médiation de la lecture, programme Contact, le plaisir des livres des Bibliothèques de Montréal, partage cet avis. « Le plaisir, c’est la clé du succès », affirme-t-elle. 

Il existe différents types de livres pour stimuler le désir de lire chez l’enfant, comme les :

  • livres de bain;
  • livres-marionnettes;
  • livres à puces sonores;
  • livres-comptines (avec ou sans CD);
  • livres à rabats, à fenêtres ou à tirettes;
  • livres à toucher (textures, tissus…);
  • livres 3D (pop-up);
  • livres « cherche et trouve »;
  • livres sans texte;
  • etc.

« Comme animatrice, je conseille aux éducateurs et aux parents de faire la lecture en face à face. De cette façon, ils peuvent voir les réactions de l’enfant. En ayant constamment un contact visuel avec le tout-petit, ils vont savoir rapidement si le livre l’intéresse ou non. Nous devons nous rappeler que l’attention d’un enfant est très limitée dans le temps. C’est pourquoi je suggère de changer de tons et de voix, de faire des bruits et des gestes, d’employer des onomatopées… En fait, nous devons retrouver notre âme d’enfant quand nous racontons des histoires », poursuit madame Le Gall.

Le beau temps peut favoriser le déploiement d’activités de lecture à l’extérieur. Par exemple, il est tout à fait possible d’apporter un livre de bain à la plage ou à la piscine. D’ailleurs, le site Educatout, qui est dédié aux éducateurs et aux parents, propose une variété d’activités fort intéressantes pour pratiquer la lecture durant l’été. 

Favoriser l’éveil à la lecture durant l’été : 1 livre, 5 activités 

À la fois ergothérapeute et bibliothécaire, Valérie Kempa suggère de faire une activité d’éveil à la lecture en utilisant un seul livre pendant cinq jours d’affilée. « La répétition est gagnante chez les enfants, » affirme-t-elle.

Jour 1 : Initier l’enfant au livre

Avant de commencer l’activité, laissez l’enfant manipuler et explorer le livre. Prenez le temps de montrer le sens de la lecture avec votre index et de pointer les images pour faire des liens entre les mots et les illustrations. 

Conseils de pro !
Choisissez un livre que vous aimez. Cela vous donnera le goût de faire l’activité avec l’enfant. Veillez, toutefois, à sélectionner un livre qui correspond bien à l’âge du tout-petit.

Jour 2 : Poser des questions

Lisez l’histoire à nouveau. Deux ou trois fois pendant la lecture, posez une question à l’enfant.

Exemples :

  • « Qu’est-ce qu’il va arriver, selon toi ? »
  • « Qu’est-ce que tu ferais à la place du personnage ? »

Le but est de créer une interaction avec l’enfant. Les questions lui permettent de développer sa capacité à réfléchir et à anticiper. Le tout-petit se sent interpellé, investi et intelligent. Cela contribue à son estime de soi. 

Jour 3 : Développer la motricité globale

Au fil des pages, proposez deux ou trois mouvements à l’enfant pour imiter un personnage, une action ou un objet (ex. : sauter, courir, faire une arabesque ou une roulade…). Évidemment, le tout-petit peut vous aider à trouver des idées.

Conseils de pro !
Évitez de faire une activité motrice excitante avant la sieste ou le dodo. Prévoyez aussi suffisamment d’espace pour bouger en toute sécurité. Si la météo est clémente, allez à l’extérieur. 

Jour 4 : Développer la motricité fine

En vous inspirant du livre, proposez deux ou trois activités qui utilisent les mains (ex. : découper une forme avec des ciseaux, remplir un panier de cailloux, colorier une image, imiter un personnage ou un objet avec ses doigts…). Encore une fois, l’enfant peut contribuer à la lecture en suggérant ses idées de gestes avec les mains. 

Jour 5 : Vous faire raconter l’histoire

Assoyez-vous confortablement et écoutez l’enfant vous raconter l’histoire… à sa façon ! Cela stimulera sa mémoire et sa créativité.

« Cette activité est hyper valorisante pour le tout-petit. C’est souvent un moment magique. Si l’enfant ʺbloque”, vous pouvez lui proposer des choix, des pistes. L’important, c’est de rendre la lecture amusante », conclut madame Kempa.

Pour visionner l’atelier L’été, on lit aussi ! de mesdames Valérie Kempa, Séverine Le Gall et Isabelle Lamontagne, offert par La Fabrique des petits lecteurs du Réseau réussite Montréal, cliquez sur ce lien. Vous pouvez également consulter la présentation PowerPoint de madame Kempa. Vous y trouverez, entre autres, des liens menant à des vidéos explicatives produites par Naître et grandir

Partagez :

Partage Facebook Partage Twitter Partage Linked In