L’écosystémie, en pratique

Se concerter

La base de l’écosystémie

Ce sont les actions essentielles à mener pour faire en sorte que les pratiques d’éveil à la lecture et à l’écriture deviennent partie prenante de la vie familiale mais aussi des services et des activités liés à la petite enfance.

Ce faisant, les opportunités de contact avec les parents, les enfants se multiplient. Le milieu communautaire et organismes de soutien de première ligne, les services de garde (CPE, garderie, services de garde en milieu scolaire), l’école, pour les maternelles 4 et 5 ans, la santé publique (CLSC, les cliniques médicales), la culture (les bibliothèques publiques), etc. peuvent tous jouer un rôle important auprès des parents et des enfants de 0 à 5 ans pour améliorer leur mieux-être et, notamment, les éveiller à la lecture et à l’écriture. Le monde de l’écrit est partout dans nos environnements et se prête à toutes sortes d’activités amusantes, intéressantes et stimulantes.

Le plan d’action concerté

Le Programme d’aide à l’éveil à la lecture et à l’écriture dans les milieux défavorisés (PAÉLÉ) offrait, de 2003 à 2015, un soutien financier d’une durée de 3 ans permettant la coordination de l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action concerté.

Préalablement, on aura identifié les facteurs de vulnérabilité présents dans le milieu ou le territoire visé. Pour ce faire, il faut bien connaître la population cible à laquelle on s’adresse. On parle ici de données statistiques sociodémographiques, du niveau de scolarité des 16 ans et plus, les taux de décrochage, etc. Il convient également de bien inventorier les ressources disponibles pour ces populations afin d’optimiser le potentiel des services existants et d’identifier les lacunes. C’est à partir de cet état des lieux que va s’élaborer le plan d’action.

Ce plan présente les objectifs généraux et spécifiques visant le développement en petite enfance dans un territoire donné et, notamment, les activités d’éveil à la lecture et à l’écriture qui seront intégrées dans la programmation des organisations partenaires ou dans les projets collectifs qu’ils souhaitent réaliser ensemble.

Et à Montréal …

L’écosystémie à Montréal

Entre 2003 et 2015, une vingtaine de Comités ÉLÉ voient le jour sur le territoire Montréalais. Ceux-ci vont réunir les acteurs du milieu afin de faire connaître et d’implanter des activités en ÉLÉ conformément à leur plan d’action commun respectif visant le mieux-être global des familles et de la petite enfance dans les milieux défavorisés.

Depuis 2015, ces comités s’intègrent graduellement dans les concertations locales regroupant les acteurs agissant auprès des familles et de la petite enfance dans chacun des quartiers.

Pour ce faire, elles proposent une diversité de moyens pour faciliter cette intégration et mobiliser leurs partenaires :

  • Activités de sensibilisation ou de formation pour les intervenants/parents
  • Activités d’animation et de promotion de la lecture enfants, parents/enfants
  • Création de matériel adapté
  • Aménagement de l’environnement
  • Amélioration de l’accès au livre

Quelques exemples de plan d’action en petite enfance/ÉLÉ

Plan d’action en petite enfance Ville-Émard/Côte-St-Paul
Plan d’action en petite enfance St-Laurent
Plan d’action en petite enfance Montréal-Nord

Plus d’informations