Le partenariat, en pratique

Une diversité de partenaires

Les instances ÉLÉ rassemblent des partenaires d’une diversité de réseaux :

  • Centres de la petite enfance (CPE) et autres services de garde
  • Centre de santé et de services sociaux (CSSS)/CLSC
  • Direction de la santé publique (DSP)
  • Municipalité/Arrondissement
  • Bibliothèques
  • Éducation préscolaire
  • Éducation des adultes
  • Organismes communautaires de services à l’enfance et à la famille
  • Organismes d’alphabétisation ou d’éducation populaire
  • Centres locaux d’emploi (CLE)
  • Organismes communautaires impliqués en persévérance scolaire
  • Milieu des arts et de la culture
  • Etc.

Le partenariat peut se vivre de diverses façons, il arrive également qu’il fluctue dans sa composition. De prime abord, il faut un lieu où ces partenaires se retrouvent régulièrement autour de buts communs auxquels chacune des organisations contribue selon son expertise et ses moyens. Les tables de concertation locales ou certaines instances régionales des secteurs famille, jeunesse ou spécifiquement petite enfance constituent le plus souvent les lieux où se nouent des partenariats à long terme ou ponctuel. Il peut s’agir de collaboration entre le CLSC et les intervenants en ÉLÉ afin de profiter d’une campagne de vaccination pour promouvoir l’éveil à la lecture ou faire connaître les activités offertes en ce domaine. D’autres s’associent pour développer un projet de plus grande envergure comme un événement spécial dans un quartier autour de la lecture.

Et à Montréal …

Les partenariats montréalais en ÉLÉ

En milieu urbain, on retrouve une grande diversité d’organisations actives auprès des familles et de la petite enfance. Ce qui explique que les instances où se retrouvent les intervenantes en ÉLÉ comptent, en moyenne, près de 25 partenaires du milieu. L’approche partenariale y est donc très présente.

Selon une étude récente menée en 2019 par Horizon 0-5, il existe actuellement 29 instances de concertation en petite enfance sur le territoire montréalais.

Le partenariat en action

Le partenariat se vit et s’incarne de diverses façons sur le territoire de Montréal. En voici quelques exemples :

  • Hochelaga-Maisonneuve : un partenariat inter organismes du quartier pour l’organisation d’une vente trottoir annuelle prétexte à toutes sortes d’activités de lecture ou autour de la lecture pour les familles.
  • La campagne « Une dose de lecture par jour » réunissait divers partenaires issus du comité régional ÉLÉ et de Réseau réussite Montréal. Elle s’est tenue dans plus de 7 quartiers de Montréal dans le cadre d’événements locaux auxquels étaient liés les comités ÉLÉ.